Comment se mettre à la Slow-Food ?

La Slow-Food prône le bien-manger et la convivialité à table. Pour être un peu plus précis, la Slow-Food est un mouvement écogastronomique qui se base sur le respect du goût et l’anti dénaturation des aliments. Depuis ses débuts en 1989, la Slow-Food encourage les consommateurs à respecter l’environnement et à renouer avec la vraie cuisine du terroir, quelles que soient leurs origines.

Quels sont les véritables objectifs de la Slow-Food ?

En ses qualités de mouvement éco gastronomique, la Slow-Food aspire à inculquer aux hommes les bienfaits de la préservation de la cuisine régionale, de l’alimentation saine, du respect de la biodiversité et de l’utilité des diverses techniques agricoles qui respectent l’environnement.

Par ailleurs, la Slow-Food sensibilise également les hommes au phénomène du gâchis éhonté. Les partisans de la Slow-Food sont des consommateurs responsables, ainsi que des hédonistes qui luttent activement contre la consommation industrielle et la consommation de masse.

Sur quoi repose exactement la Slow-Food ?

La Slow-Food repose sur de nombreux aspects, à savoir, la diversité alimentaire, la traçabilité des aliments et de leurs qualités nutritives, la priorisation des produits de saison, en bref, tout est relatif à la convivialité et au plaisir de manger. En ce sens, ce mouvement est un encouragement à vivre mieux et à vivre autrement, vous pouvez consulter directement le site du mouvement français en cliquant ici.

Une règle fondamentale de la Slow-Food : acheter chez un producteur local

Quel que soit le pays où vous habitez, la Slow-Food est à votre portée. Il tient de noter que c’est un concept simple et sans réels artifices. Adhérer à ce mouvement vous permettra de vivre sainement et de faire d’incommensurables économies sur votre budget alimentation.

Au lieu d’aller dans les supermarchés pour acheter des produits conservés dans ses emballages sous vide, préférez les denrées fraîches issues d’un producteur local. Les fruits et les légumes qui vous y seront proposés sont plus riches en nutriments. Profitez-en également pour discuter avec les autres clients de leurs recettes favorites.

Faire ses courses sur le web

Si vous n’avez pas assez de temps pour faire vos courses auprès d’un producteur bio, l’astuce est de faire vos courses en ligne. De nombreux commerces bios proposent ce service à un tarif pas cher.

Il vous suffit de fournir une liste et les commerçants bios se chargent de vous livrer votre commande à domicile. Vous pouvez également vous rendre auprès du commerce pour chercher vos courses prêtes et soigneusement emballées. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les outils informatiques, l’alternative serait de soutenir l’agriculture locale en devenant un membre actif de l’AMAP ou Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne.

Un autre précepte de la Slow-Food : préparer les repas à l’avance

Vous aimez préparer des repas avec des produits frais, mais votre planning vous en empêche ? Gagnez du temps en préparant vos repas une semaine à l’avance. En étant bien équipé, comme avec un robot de cuisine par exemple, cela vous simplifiera les tâches dans vos recettes, comme vous éviter de découper les légumes vous-mêmes. Vous pouvez conserver les denrées dans le congélateur et les sortir qu’au moment où vous en aurez besoin. Cela vous fera gagner du temps, que vous pouvez investir dans vos discussions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *